Un événement d’une importance capitale est arrivé la semaine dernière.

Non, j’ai pas trouvé de boulot.

En revanche, Vive le Chômage ! a atteint les 2000 visiteurs !

Bon, là je me la pète parce que je ne sais pas vraiment si c’est un bon score ou pas. Si ça se trouve c’est totalement naze !

Mais quand même, 2000 visiteurs, je pense que c’est pas trop mal pour 5 petits mois d’existence. D’autant qu’à la base, seuls mes proches me lisaient (et encore, pas tous, bande d’ingrats), et si c’était toujours le cas aujourd’hui, je pense qu’il faudrait diviser ce total par deux. Au moins.

Donc voilà, on va dire que c’est « pas trop mal », dans une bonne moyenne. Je me permets donc de publier ce petit billet d’autosatisfaction, mais pas uniquement. Son but est avant tout de vous remercier, vous mes cher(e)s lecteurs/trices.

 

Mon entourage proche tout d’abord. J’avoue avoir hésité au début à vous parler de mon blog, je préférais le faire de manière totalement anonyme, d’autant que les avis des proches ne sont pas toujours objectifs. Mais aujourd’hui je ne regrette absolument pas ; vos encouragements me boostent énormément et, sans vous, la fin du monde selon les Mayas serait survenue avant que j’atteigne les 2000 visiteurs.

 

Je dois également ce mini-succès au Dieu Google, bien évidemment, qui m’apporte un grand nombre de lecteurs égarés. Tous ne restent pas (snif…) mais certains le font, et c’est mieux que rien. La majorité des requêtes sont tout ce qu’il y a de plus classiques, puisqu’elles concernent le domaine de l’emploi. Les interrogations sur la CRP, notamment, m’amènent pas mal de visites ; comme quoi, j’ai vraiment bien fait de pondre un billet là-dessus.

En revanche, magie des moteurs de recherche, un certain nombre de visiteurs ont trouvé mon blog en ayant effectué des recherches pour le moins… originales. Je vous propose donc un petit florilège des requêtes les plus loufoques m’ayant amené des internautes. Désolé si vous vous reconnaissez dans cette liste ! En italique, ce sont évidemment mes commentaires.

- vive le chômage, à bas le travail (ça commence fort)

- astuces pour faire croire au Pôle Emploi que vous cherchez du travail (de loin ma préférée…)

- rayer du chômage tous ces pourris qui ne cherchent pas (recherche effectuée en Belgique, ceci explique cela)

- que mettre dans mon courrier pour Valérie Damidot (sacrée barre de rire ^_^)

- j’ai une maladie mortelle (aïe, pas cool…)

- je suis homosexuel et j’ai le sida (bis…)

- affronter le regard des autres quand on est gros (bah va courir, tu seras moins longtemps dans le champ de vision des autres et tu perdras du poids)

- il n’y a pas de question stupide, que des gens stupides (je la retrouve très souvent, merci South Park !)

 

J’ai réécris ces phrases en bon français afin de vous faire cadeau des fautes d’orthographe assez hallucinantes que je rencontre parfois dans ces fameuses requêtes.

 

Je ne vais pas rentrer dans les détails du pourquoi du comment. Il serait trop long de vous expliquer comment Google classe les sites pour chaque requête saisie par un internaute. Mais pour faire court, la thématique et le texte d’une page sont très importants, et son titre l’est encore plus. C’est pour cela que je reçois beaucoup de visiteurs grâce aux requêtes tournant autour de l’expression « il n’y a pas de question stupide…etc », puisque c’est le titre de l’un de mes précédents articles. Idem pour la maladie mortelle, même si c’est beaucoup moins drôle.

Prenez l’exemple de la requête « que mettre dans mon courrier pour Valérie Damidot ». Cette expression telle quelle n’apparaît dans aucun de mes articles. Et pourtant, en la saisissant dans Google, on voit que le moteur de recherche propose mon blog car je fais référence à l’animatrice de M6 dans un billet parlant des lettres de motivation. Or, Google assimile le mot « courrier » de la requête au mot « lettre » de mon article. CQFD.

Je m’arrête là. Je pourrais également vous dire que ce sont principalement les requêtes « longue traîne » qui m’apportent du trafic, mais il faudrait vous expliquer ce qu’est la longue traîne, et là maintenant tout de suite c’est pas vraiment le sujet.

Franchement, il est pas passionnant mon métier ? C’est du premier degré, j’adore réellement le référencement. Mais comme vous pouvez le voir, c’est un domaine bien complexe.

 

Je ne mentionne que Google car je n’ai de renseignements que sur les visiteurs issus de lui. Peut-être que d’autres moteurs de recherche m’amènent des internautes, mais le tableau de bord de Canalblog ne l’indique pas. Ça doit être pour ça que j’ai parfois la mention « provenance inconnue » sur certaines visites.

Puis franchement, qui s’intéresse aux autres moteurs, hein ? Je suis prêt à parier que la moitié d’entre vous ne sait pas que des moteurs de recherche tels que Lycos (va chercher !) ou Altavista ont existé, et l’autre moitié n’est pas au courant de leur disparition, ou de leurs tentatives de rester en vie. Et malgré la masse de fric investie par Microsoft pour créer son moteur de recherche Bing, communiquer dessus et mettre en place des partenariats afin de l’implémenter sur différentes plateformes*, une écrasante majorité des internautes utilise Google, surtout en France. Vous pourrez vérifier cela en consultant ces statistiques sur les parts de marché des moteurs de recherche.

Désolé, je m’égare mais j’aime bien parler boulot, même quand j’en ai pas. Revenons à moi, et à vous.

 

Je remercie également mes lecteurs du Far West pour vos visites et vos commentaires très sympathiques. Les intéressés comprendront et se reconnaîtront**. Eh oui, le marketing viral, c’est PARTOUT !

 

Par ailleurs, je reçois beaucoup de visiteurs en provenance de Jooble. Pour rappel, c’est un moteur de recherche d’offres d’emploi avec lequel j’ai un partenariat en cours, basé sur un échange de liens. Ainsi, ma bannière apparaît sur leur site, en alternance avec d’autres publicités. Quand je dis « ma bannière », c’est en fait un ami graphiste qui me l’a réalisée. Un énorme remerciement tout particulier, donc, à Dorian pour ce grand service rendu ; à charge de revanche. ;)

Bannière vive le chômage

 

Je remercie également les différents internautes ayant fait du bouche à oreille pour moi après être passé par ici, notamment le blog Cerise & Co ainsi que l’aimable personne ayant créé un topic sur le forum looneo.

 

Une pensée toute particulière pour celles et ceux ayant eu la gentillesse de laisser un petit commentaire sur certains articles, et surtout Isy, Lili et Cathy, la triple rime étant totalement indépendante de ma volonté.

 

And last but not least, je pense que je peux m’auto-remercier puisque c’est grâce à mes innombrables capacités en référencement Internet que j’arrive à positionner mon blog sur les moteurs de recherche. Et si mes lecteurs en parlent ne serait-ce qu’un tout petit peu autour d’eux, c’est que ma plume leur plaît un minimum. Vive moi, donc.

 

Bien évidemment, il faut pondérer ce chiffre de 2000 pour deux raisons. Tout d’abord, il s’agit du nombre total d’internautes étant passé sur mes pages ; je n’ai donc pas reçu 2000 visiteurs uniques. De plus, toutes les personnes arrivant sur mon blog n’y trouvent pas forcément ce qu’elles veulent et, le cas échéant, repartent dans la minute qui suit. Ce n’est donc pas aussi simple que cela de dire « youhouuuu, 2000 ! ». C’est comme un site marchand : mieux vaut avoir seulement 10 visiteurs qui passent tous une commande, plutôt que d’en avoir 1000 qui repartent sans rien avoir acheté. Le référencement ne fait pas tout, c’est la qualité du site qui est primordiale. Et dans ce domaine, j’ai encore beaucoup de travail.

Puis tout simplement, certains internautes sont guidés vers mon blog alors que celui-ci n’a aucun rapport de près ni de loin avec leurs recherches. Pour reprendre l’exemple des requêtes loufoques de Google m’amenant des visiteurs, vous comprendrez aisément que ceux ayant une maladie mortelle ou ceux cherchant des informations sur l’émission D&co ne restent pas plus d’une minute sur ces pages.

Malgré cela, je reçois quand même entre 20 et 40 visites par jour, c’est toujours bon à prendre. Et puis certains internautes égarés et arrivés par hasard sont devenus des lecteurs réguliers ! La magie du net. :)

 

Toujours est-il que, pour conclure, je vous remercie pour votre passage par ici, votre fidélité (pour ceux qui reviennent !) et votre soutien.

Vos commentaires plus qu’élogieux me font vraiment chaud au cœur et m’encouragent à continuer. J’espère que je pourrai encore compter sur votre soutien à l’avenir, en tout cas je ferai tout pour.

Pour tout vous dire, ça marche tellement que, entre le jour où j’ai atteint les 2000 visiteurs et le moment où vous lirez cet article, il s’est écoulé une semaine (comment ça, feignasse ?) durant laquelle mon compteur a quasiment atteint les 2200. Je pourrais en faire une série télé, mais ça ferait doublon avec « les 4400 ». Demi-doublon, pour être plus précis.

N’ayons pas peur des mots, c’est un grand jour dans l’histoire de la blogosphère. Comment fêter ça ? C’est très simple : en votant pour moi ! Pour celles et ceux qui auraient hiberné ces sept derniers jours et qui auraient échappé à mon harcèlement, que ce soit de vive voix ou par Facebook, Twitter, Msn, pigeon voyageur, ou encore menaces de mort plus ou moins anonymes, je rappelle que je participe en ce moment même aux Golden Blog Awards et que vous pouvez donc voter pour moi jusqu’au 24 octobre en cliquant sur le gros bouton bleu en haut à droite de la page d'accueil. C’est même capital parce que, pour l’instant, je ne suis pas dans le top 20 de ma catégorie. Scandaleux, je sais. Pour plus d’informations, relisez mon précédent article.

Merci, re-merci et re-re-merci à vous. Je saurai m’en rappeler quand je serai riche et célèbre.

 

Générique : Richard Strauss - Ainsi parlait Zarathoustra (« 2001 : l’Odyssée de l’espace » OST)

 

* Par exemple, quand vous faites une recherche sur Yahoo, ce sont les résultats de Bing qui apparaissent. Fini Yahoo Search, n’a pu. Mais ça aussi, tout le monde s’en fout.

** Et mangez des pommes !!! Private joke, désolé pour les autres.